Un financement participatif pour le projet éolien

À partir du mardi 17 avril 2018, les Mayennais pourront participer à une offre de participation citoyenne sur le projet éolien de Rose des Vents. Valorem, opérateur en énergies vertes, et Lendosphere, spécialiste du financement participatif dédié aux énergies renouvelables, ont fixé l’objectif de collecte à 50 000 €.

Investir dans un projet éolien va bientôt devenir possible pour tout Mayennais. L’opérateur en énergies vertes Valorem, et Lendosphere, spécialiste du financement participatif dédié aux énergies renouvelables, viennent de mettre en place une plateforme de collecte locale pour le projet éolien de Rose des Vents, à Fontaine-Couverte (moins de 500 habitants). L’offre de participation citoyenne sera lancée mardi 17 avril 2018, avec un objectif de collecte de 50 000 €.

” Consolider l’ancrage local “

En réservant cette opération aux Mayennais, Valorem ” souhaite consolider l’ancrage local du projet en proposant aux habitants du territoire de récolter une partie des retombées financières “. Pour prêter, les modalités sont les suivantes (la durée du prêt est de deux ans, et les échéances de remboursement trimestrielles) :

  • Habitants de Fontaine-Couverte et La Roë : taux d’intérêt annuel de 5,5 %, et montant maximal d’investissement de 5 000 €.
  • Habitants de la communauté de communes du Pays de Craon : taux d’intérêt annuel de 4,5 %, et montant maximal d’investissement de 3 000 €.
  • Habitants de la Mayenne : taux d’intérêt annuel de 4 %, et montant maximal d’investissement de 2 000 €.

Trois éoliennes

Situé sur la commune de Fontaine-Couverte, entre le bourg et celui de La Roë, le projet éolien de Rose des Vents, initié fin 2013, se compose finalement de trois éoliennes d’une puissance de 2,6 MW chacune. Déposée en novembre 2017, la demande d’autorisation administrative du projet est en cours d’instruction par les services de l’État. La préfecture de Mayenne devrait organiser une enquête publique au cours de l’année, afin de recueillir l’avis des habitants, précise Valorem dans son communiqué. L’association Bien vivre à Fontaine-Couverte (ABVFC)s’est notamment opposée au projet. Des manifestations avaient eu lieu en 2016.

“L’équivalent de la consommation électrique de 5 200 foyers”

Selon l’opérateur en énergies vertes, ce parc produirait ” annuellement l’équivalent de la consommation électrique de plus de 5 200 foyers (hors chauffage et eau chaude électrique). Si cette quantité d’électricité était produite par des centrales à combustible fossile comme le gaz, elle émettrait près de 6 800 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. “

En fonction de l’évolution du projet (développement, construction…), ” d’autres campagnes de financement participatif pourraient avoir lieu “, indique Sébastien Kerbart, chef de projet à Valorem.

Share Button